Vous êtes ici : Accueil > SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES > Sorties scolaires > Visite du CERCIL par nos élèves de Troisième Novembre 2018
Publié : 14 décembre 2018

Visite du CERCIL par nos élèves de Troisième Novembre 2018

Le 15 novembre 2018, nous sommes allés avec quelques professeurs au CERCIL- Musée mémorial des enfants du Vel d’Hiv.
Nous avons été bien accueillis par deux guides qui nous ont expliqué le but du musée. L’un nous a guidés lors de la visite, l’autre nous a proposé un atelier.

JPEG - 5.1 Mo
JPEG - 3.4 Mo

Nous avons visité la partie extérieure du musée. Celui-ci se trouve dans les locaux d’une ancienne école. Dans la cour, nous avons pu voir un fragment de la baraque n°4 du camp de Beaune La Rolande, qui a été retrouvée chez un particulier. Nous avons pu nous rendre compte du manque de confort, d’isolation, de place et d’hygiène. Les internés dormaient dans des châlits très petits fourrés de paille qu’ils devaient partager avec d’autres.

Puis on nous a présenté les événements qui ont mené à la création du musée. L’histoire de la famille de la petite Aline Korenbajzer nous a émus puisqu’elle et sa mère ont été exécutées le jour des 3 ans d’Aline. Sa photo a été choisie pour représenter le CERCIL.
Nous sommes ensuite rentrés dans les locaux où sont exposés des documents qui parlent de la rafle du Billet Vert (l’arrestation des hommes en 1941), puis de celle du Vel d’Hiv (l’arrestation des femmes et des enfants en 1942). Il y avait beaucoup de documents, visuels et sonores, que nous n’avons malheureusement pas eu le temps de tous découvrir.

Enfin, nous avons découvert une salle dans laquelle sont exposés les visages, noms et âges de tous les enfants passés dans les camps du Loiret et qui
ont malheureusement été assassinés dans les camps d’extermination. 4359 noms
y sont présents ...

Deux élèves témoignent :
« Plus on avançait, plus c’était émouvant. (…) Puis, pour finir, nous sommes
rentrés dans une salle de recueillement avec tous les prénoms d’enfants. (…)
Cette salle était très émouvante car aucun de ces enfants n’a survécu et
parfois c’étaient des familles entières »
« En rentrant dans cette salle, je me suis sentie triste et déçue de voir ce
que certains hommes sont capables de faire à des enfants innocents. »

JPEG - 3.4 Mo

Pour la deuxième partie de notre visite, nous avons participé à un atelier
qui avait pour but de nous montrer des documents de propagande antisémite.
Tout d’abord, nous avons vu une vidéo qui comparait les juifs à des rats. Elle a
été réalisée par le gouvernement de Vichy en collaboration avec les nazis dans
le but de convaincre les gens de l’époque de l’infériorité des juifs. Elle se
présente comme un documentaire alors que les informations sont manipulées.
Nous avons ensuite entendu un extrait radio et vu une photo truquée, dont le
but était de faire croire aux gens que les juifs n’étaient pas maltraités, voire
qu’ils étaient privilégiés.

JPEG - 52.1 ko
JPEG - 110 ko

Nous avons compris qu’il faut être vigilant face à la propagande et qu’il
faut toujours vérifier les sources d’un document et comparer les informations.